À partir de la farine, matière première requise pour réaliser un tel mets, les crêpes se déclinent sous bon nombre de facettes différentes !

Repas culturel régionaliste pour certains, simple plaisir de la cuisine en toute occasion pour d’autres, voire des recettes fantaisistes et inattendues, en avant pour un tour d’horizon au pays des crêpes.

Découvrez les différentes sortes de pâtes à crêpes

Une identité propre pour chaque pays

En France, la première image qui survient quand on évoque les crêpes, c’est évidemment la Bretagne ! En effet, les crêpes sont partie intégrante et indissociables de cette région.

Pour la recette de pâte à crêpes, deux essences se distinguent : la farine de froment ou bleud gwinizh, réservée à la confection des crêpes sucrées, et la crêpe de sarrasin ou bleud ed-du (blé noir) pour la version salée.

plusieurs sortes de pâtes à crêpes
Exemple de crêpes sucrées

Autrefois, le sarrasin était la nourriture du pauvre paysan, alors que la fine farine de froment était le privilège des familles bourgeoises. De nos jours, les deux formes de cette céréale étant accessibles à tous, les crêpes bretonnes ou krampouezh, sucrées et salées, sont une véritable institution culinaire !

Les crêpes salées (parfois appelées galettes) étaient traditionnellement accompagnées d’un oeuf, auquel sont venus progressivement s’ajouter le jambon, le fromage, les champignons, etc. Au Québec et au Nouveau-Brunswick, la crêpe salée est également à l’honneur.

Toutefois, tradition oblige, on privilégie le sirop d’érable, la confiture et la cassonnade pour son pendant sucré. Hors Europe, on trouve encore la tortilla à base de farine de maïs en Amérique Centrale, le dosa à partir de farine de lentille ou de pois chiche, en Inde, ou encore le blini en Russie.

Variations autour de la pâte à crêpes

Effet de mode, nouvelle culture branchée, intolérances alimentaires, autant de données qui ont vu naître les crêpes réalisées à partir de farines sans gluten, ni œufs ni lait animal. À peine différentes de leurs consoeurs traditionnelles, elles représentent une alternative ayant le vent en poupe aujourd’hui !

Les recettes de crêpes originales qui sortent des sentiers battus

Cuisinière autodidacte, écrivain et chroniqueuse culinaire, Juliette Nothomb (sœur aînée de l’auteur Amélie Nothomb) propose une recette peu commune. En l’occurrence, il s’agit de la crêpe au thé Darjeeling ! Conçue à partir d’un simple thé noir infusé dans du lait puis incorporé à la pâte à crêpes, on la déguste avec une crème pâtissière.