Alors que de nombreux secteurs ont souffert de la crise sanitaire mondiale, il y en a un qui a plutôt vu ses chiffres grimper.

Il s’agit des sites de rencontres qui ont battu des records de fréquentation pendant la crise mondiale du COVID-19.

En confinement, les sites de rencontres ont profité pour se développer

Les sites de rencontres : de plus en plus d’inscrits

À cause d’une vie active de plus en plus prenante et stressante, de nombreuses personnes n’ont plus le temps de faire de nouvelles rencontres dans la vraie vie. Elles s’orientent alors vers des sites de rencontres.

En quelques minutes, il est désormais possible de se créer un profil gratuitement en mettant ses qualités en avant. Dans un même temps, vous avez la possibilité de voir des milliers de célibataires défiler devant vos yeux qui peuvent vous plaire grâce à des algorithmes de plus en plus performants.

Vous n’avez plus qu’à choisir avec qui vous souhaitez correspondre. Si une personne ne vous plaît finalement pas, vous pouvez tout simplement faire le choix d’arrêter la conversation virtuelle ou de la bloquer.

Ainsi, depuis quelques années, les sites de rencontres ont la côte et de plus en plus de célibataires s’y mettent qu’importe l’âge et le milieu social. Il n’y a qu’à voir le nombre d’inscrits sur celibataire.ch, Badoo et sur Parship pour comprendre le phénomène.

rencontres-pendant confinement covid

Le virtuel pour remplacer le réel pendant le confinement

Le confinement qui a été instauré dans de nombreux pays européens a mis un terme aux rencontres réelles. Pour lutter contre la solitude et penser à l’après-covid, les personnes se sont jetées sur les sites de rencontres. Tinder a enregistré pas moins de 3 milliards d’interactions entre les inscrits le 29 mars. C’est un record absolu depuis son lancement en 2012.

Dans un même temps, Meetic a fait savoir que les conversations quotidiennes ont augmenté de 20 % entre les inscrits et que ces derniers passaient plus de temps sur le site.